Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LA SAISON 2016 DEBUTE: convoyage Caen-Arzal

Publié le par Kaiesersauzee

Ciao tutti

Enfin, l'heure de naviguer un peu est venue, la saison dernière en Normandie, c'était super mais le truc, c'est que la normandie, on y va pas pour la chaleur, maman s'est plaint de ça, Papa à donc trouvé une place de port cet hiver sur la cote atlantique, a Arzal, dans l'estuaire de la Vilaine. et la semaine dernière, était venu le temps d'y convoyer le bateau

je convoque donc un équipage de choc, Remi, Franck, Jean et sa douce Alexandra, RDV donné vendredi soir 27/5 à Caen, au chantier naval V1D2, ou nous avions remis le bateau a sec pour l'hiver, Remi et moi y sommes la veille pour préparer/ranger.

tout le monde est là, on dort, samedi matin a la fraiche petit dej, puis, synchro avec les ponts mobiles, pour la fournée de 9H, nous remontons le canal vers ouistreham, accompagné de Julien et Carmen, sur AKRITOS. notre bateau-copain des grandes vacances dernières, eux, ramènent, après travaux, leur bateau au Havre.

ils nous ont prit en photo sur le canal :

Photo du haut, Akritos nous photographie sur le canal nous sommes loin la-bas devant, un peu fantome dans la brume / Photo du bas: le plan d'eau devant le chantier V1D2, vous noterez a gauche toute, on voit la moitié arriere de l'Alcyone, trés reconnaissable avec ses deux gros mats aile-venturi, systeme bizarre s'il en est (on en voit qu'un sur ce cliché)... qui n'est autre que le dernier bateau du commandant J.Y. Cousteau, et qui prit la relève de la célébrissime Calypso lorsque celle-ci dû être déclarée en fin de vie .
Photo du haut, Akritos nous photographie sur le canal nous sommes loin la-bas devant, un peu fantome dans la brume / Photo du bas: le plan d'eau devant le chantier V1D2, vous noterez a gauche toute, on voit la moitié arriere de l'Alcyone, trés reconnaissable avec ses deux gros mats aile-venturi, systeme bizarre s'il en est (on en voit qu'un sur ce cliché)... qui n'est autre que le dernier bateau du commandant J.Y. Cousteau, et qui prit la relève de la célébrissime Calypso lorsque celle-ci dû être déclarée en fin de vie .

Photo du haut, Akritos nous photographie sur le canal nous sommes loin la-bas devant, un peu fantome dans la brume / Photo du bas: le plan d'eau devant le chantier V1D2, vous noterez a gauche toute, on voit la moitié arriere de l'Alcyone, trés reconnaissable avec ses deux gros mats aile-venturi, systeme bizarre s'il en est (on en voit qu'un sur ce cliché)... qui n'est autre que le dernier bateau du commandant J.Y. Cousteau, et qui prit la relève de la célébrissime Calypso lorsque celle-ci dû être déclarée en fin de vie .

Arrivé vers 10h30 à l'ecluse de Ouistreham, qui n'ouvre qu'a 12h30, nous avons tout le temps pour faire le plein annuel de gasoil, oui, anunel, parce que pour fumer 270L de G.O. il faut faire environ 100H de moteur, et comme on a pas insonorisé le caisson moteur, on est motivé voila ! 

bon ! alors : "faire le plein"... mais y a plus de gasoil dans les stations en normandie, actualité contre loi Travail-El Konerie oblige, gréves de partout, plus d'essence nulle part ... Oui, mais dans les ports, y en a encore, oui, mais là, la station est en panne technique, oui, mais y a un numéro de tel, oui !  et il répond le bougre, oui, mais il ne peut nous faire fonctionner le truc que si on paie en cash, "un probleme sur le systeme CB / télépaiement",

Qu'a cela ne tienne, on se cotise, le fric est réuni, on rempli ( au sens marin, comprendre "on alourdi" ) les 2 bateaux. Quel luxe de pouvoir prendre 150 L de GO, alors que juste derrière les barrières qui heureusement protègent l'enceinte du port, et notre précieux fluide, de vilains automobilistes tels les morts vivants de Walking Dead, errent, poussant leurs voitures sur les bas cotés avec force le souffles rauques, filets de bave, grognements  etc.  Moins de 10 ans s'abstenir.

 

En attente pour faire le plein de G.O. Akritos a couple de Jocephyle, juste avant l'ecluse pour sortir en mer

En attente pour faire le plein de G.O. Akritos a couple de Jocephyle, juste avant l'ecluse pour sortir en mer

on a le plein, l’écluse est franchie, on hisse les voiles,

13H30 / 14H00 ...

comme pour dire " allez ! reveil les mecs ! les choses sérieuses commencent " :  Jocephyle s’ébroue  quand le moteur tremble à s'étouffer et s'arreter,

Dans le même temps le barreur s'applique, fige son cap, le pilote est enclanché, bip ! les voiles sont bordées/reglée à la volée, tout le monde a tellement envie de filer enfin sous voile que tout se fait en quelques secondes, en vrac, dans le désordre, mais en silence, les voileux connaissent tous et aiment bien cet instant de délivrance quand on coupe le moteur, que touts les sons jusque là opprimés se font entendre, que les sensations s'éveillent.

Là c'est fluide, tout va tellement vite qu'on passe de brouhaha moteur a cet instant d'eternité en un claquement de doigt, la mer est belle, le vent juste cool, on est tous gonflé a bloc heureux de ce qui nous attends. Mes poils se hérissent, pourtant on ne fait rien de trés spécial pour un marin lambda, Mais pour moi c'est particulier, ça va être le premier vrai "one-way-trip" de ce bateau sur lequel j'ai tant travaillé, c'est un aboutissement, c'est moi et mon bateau que j'ai accouché de mes doigts, de mes muscles de ma sueur, de mes milliers d'heure de boulot, de mes nuits de travail, de mes reves, et ce jour là, on franchi un micro-grand cap, c'est en fait le premier pas vers, hô, c'est encore loin, ce fameux "grand départ" auquel je consacre mon existence depuis que j'ai commencé ce chantier de malade il y a 7 ans rien que ça,. bref, difficile de vous retranscrire ce que je peux ressentir ce jour là. mais c'est du lourd :)

Jocephyle se penche comme pour tirer sa révérence à cette baie de Seine qui l'a vu faire ses premiers bords sous voile, et ou il ne reviendra pas, sauf accident, avant des années, il s'élance, a bientôt Akritos, adieu Baie de Seine..

c'est parti. Action ! Direction Cherbourg, objectif de route : si possible avant ce soir minuit, ça marche plutôt bien, l'E.T.A semble concorder, puis ...le vent tombe un peu en panne, on rappelle le gars de la station service qui affirme qu'il n'y est pour rien.

Notre E.T.A devient à un moment de "6H" du mat ... super, c'est a peu pret l'heure ou normalement, il faudrai se lever pour repartir vers l'ouest et pour passer le Raz Blanchard, avec la marée a l'étale vers 8-9 H à 15 mile a l'ouest de Cherbourg.

Mais ça ne dure pas, le vent s'établie de nouveau, pas trop fort mais suffisant, et de travers, du coup, avec mes fins régleurs équipiers, on evalue qu'on peut peut-etre tenir le spi a cette allure, c'est limite mais ça se tente, et en fait ça passait :),  8-9 nœuds sera alors le tarif pratiqué ce jour,  on couvre finalement les 65 miles entre 13h30 et 22h30, moyenne 7.22., Arriver avant la nuit nous comble. on pourra même aller boire un coup au mega bar chic du port. saucissons-apéro-vin, il est très bien ce bar. et plus on est bourrés-fatigués, plus ça se confirme.

LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal

le lendemain, il fait beau, il y a du vent, on doit partir tôt pour franchir le raz blanchard avec le courant, " sinon ... ! "

7H, on largue les amarres, 2 heures plus tard, on passe le raz blanchard dans un calme absolu. vent et courant dans le même sens, tous deux modérés, c'est ... plat.

Je ne peux que me souvenir que l'an dernier au même step en convoyage vers Granville, je me suis senti plusieurs fois en apesanteur, au même endroit, ça n'avait pas duré plus d'une demi-heure, mais on s'était fait bouger. bon, là, ça passe super cool..

on passe Alderney, par le sud, on file ouest-sud-ouest.

2-3 H et autant d'empannages d'approche plus tard, pour midi et la pause déjeuner ! on contourne Sark par l'ouest et on vient s'abriter dans une grande baie au sud ouest de cette ile aux allures d'ile maudite des pirates maléfiques de la mort

On devait visiter l’île, mais un coup de vent ouest-nord-ouest est annoncé dans 2 jours, mieux vaut enfiler les miles, pendant que le vent est portant. On évalue qu'il faut repartir, après une bonne pause pour un grand bord et bien allonger cette journée vers l'ouest. en plus, on gagne du temps sur le coucher de soleil, puisque qu'on court après, c'est important, au moins 30 secondes de jour en plus  sur une nav de 8 h

LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal

Repas gourmet, Jean et Alexandra ne sont pas seulement marins, ils sont aussi "manger bien-bon-bio", et nous nous régalerons toute la semaine grâce a l'avitaillement qu'ils ont fait, d'ailleurs je les remercie très officiellement ici et maintenant.

... ces dernières 24H on été intenses : ce sera dejeuner/sieste.

je m'endors par terre dans le cockpit, ( je ne suis pas a plaindre tout plat, 1,5 x 2.8m, sans le moindre calle-pied qui traîne) sur le ventre, au soleil, je me souviens qu'avant de sombrer de regardais le bas du palan d'écoute de GV en me disant qu'il glingottait trop, là, trop relaché de l'écoute, a cause du pourtant quasi nul balancement du bateau renvoyé dans la bôme.

Alors que je sombre dans le coaltar je phylosophe " mais qui est le guignol qui à trop choqué l'ecoute cette G.V ? ffff, j'ai la flemme de bouger, c'est peu-etre bien moi le guignol, ch'sui trop bien ecroulé au soleil, ça va m'agacer et m'empecher de m'endormir ce boucan et .... "

... et paf, je me réveille il est 16h, tout le monde dors +ou-, je réveille Rémi qui dort sur une banquette du cockpit, ( 0.65x1.80m, le palan de GV, au bout dans les pieds, pourtant, il n'est pas a plaindre non plus ), il me demande l'heure, s'agite à la réponse, réaction en chaine, un bruit/3 bruits, une petite voie dans émane depuis la descente, des siestar du carré ou de la cabine avant, d'autres paroles signifiant le départ imminent a peine chuchotée, à l'attention de personne en particulier, mais que tout le monde entant, vu le silence royal qui règne, et hop, tout le monde émerge en 3 mns, on hisse les voiles en s'étirant, c'est repartit, direction L'ile aux moines, île principale d'un petit amas de "7 iles" juste au nord de Perros-Guirec, nous y arrivons vers minuit, prise de coffre par nuit noire, à 50m des rochers, je stresse, mais ça va on ne fracasse pas le bateau.

Sark / L'ile aux moines, 7/8H de nav. au portant ... super cool.

Sark / L'ile aux moines, 7/8H de nav. au portant ... super cool.

la nuit se passe, et le matin, au reveil, magie de ces arrivées nocturnes, on ouvre les yeux comme on débale un cadeau, une merveille de paysage, ilots sauvages,  grand soleil, grand bleu, "allez, les mecs c'est trop cool, on va faire un tour sur l'iell , vite fait avant d'enchainer les miles, ! ok ! on regonfle l'annexe ",c'est beau un équipage motivé.

Remi gonfle, ( l'annexe )

je sors le moteur

Franck l'installe a poste.

on se marre 4 minutes pour décider de ce qui est le mieux pour faire le bon volume d'huile pour mélanger aux 2L de super ... 4 cl ... une cuillère a café ? ou deux ? un dé a coudre ?

il tousse un peu, (le moteur, pas franck) remi, en mécanicien affuté, propose " puisque c'est un 2 temps, je dis qu'il faut changer le joint de culasse de la courroie de distri des visses platinées de la pompe a gasoil "   je surenchéri  " Si c'est comme ça, vu qu'on parle entre mécanicien  de l'extréme, je propose un échange standard du moteur complet !  on y va a la rame y a à peine 100 metres " ... à voie haute, là, il a du nous entendre, car sous la menace d’être mis à l'écart de cette première balade qui s'annonce dithyrambique, 'Mercure' démarre enfin, roule ma poule. Le pouvoir de l'intox .

On débarque sur l’île, on est tout seul, c'est merveilleux pendant ... 10 minutes, nous annexons ce térritoire, puis, une navette de tourisme deverse sur Notre Île une centaine de retraités silencieux, certes, charmants, sans doute, mais qui cassent un peu le trip "seuls au monde". magnanimes, nous les laissons se balader.

LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal

Un seul incident a déplorer, Rémi s'est approché trop prêt d'un nid, et il s'est fait littéralement agresser par un goéland qui d'un coup de bec lui a crevé la peau du crane façon Les Oiseaux d'Hitchcock .

un goéland d'un coup de bec, a crevé la peau du crane de Remi, façon Les Oiseaux d'Hitchcock .

un goéland d'un coup de bec, a crevé la peau du crane de Remi, façon Les Oiseaux d'Hitchcock .

Convoyage oblige, on repart, il est midi. direction l'Aber Wrac'h pour faire plaisir a Alexandra, bon, quand vous voyez Alexandra, c'est de base le genre de nana a qui on ne refuse pas grand chose, et comme elle explique qu'elle a toujours voulu y aller, et qu'elle a des beaux yeux, et que si elle est pas contente elle distribue des bourre-pifs ... obtemperer nous semble la meilleure option.

nous y serons a 20H40, amarrage/rangement/debarquement, tout va-t-il etre fermé ? comme d'hab ? non ! nous trouvons une creperie improbable qui fait le charme de ces virées en terre inconnues, une creperie tenue par une dame d'une soixantaine d'année tout a fait charmante, maternelle, discrete, qui a la passion de contenter le client, qui vient vous voir, de sa petite voix, avec une sourire désarmant, vous conseille (bien) huitres, blanc sec, crépes salées, puis sucrées, on en sort enchantés.

Iles aux Moines / Aber Wrac'h.

Iles aux Moines / Aber Wrac'h.

le lendemain, on sait qu'on a fait le plus périlleux, remonter presque toute la cote vers l'ouest, normalement exposée au vent dominant Ouest-nord-ouest, statistiquement, avec les vent dominants dans le coin, ça aurai dû être au prés, vent et vagues de face, inconfortable, venté, froid, et probablement, a plus ou moins court terme gerbant, pour un mec qui n'a rien senti bouger sous ses pieds depuis 6 mois.

Mais on a eu du bol jusque là. on a eu du vent orienté Nord-nord-est depuis Cherbourg ( Caen même a bien y reflechir, le début quoi ) , on est sous spi depuis le début et c'est fait, on a fait plus de la moitié du trajet en 3 jours, on peut se détendre et passer en mode tourisme.( c'était pas très violent jusque là, ok, mais on faisait gaffe quand même au chrono )

Mais quand même, comme annoncé a la météo depuis 2-3 jours et pile on time, mais suffisament anticipé par nous, c'est ça qui est fort :),   le vent a tourné nord-nord-ouest, 30 nœuds, il reste un petite nav à faire pour atteindre le point le plus a l'ouest de notre nav, celle ci sera la seule pas au portant de la semaine :) c'est a dire, en clair, qu'on aura véritablement eu le cul bordé de nouilles comme rarement en bretagne,

non, on sera pas au portant, on sera au pret un heure, puis travers :)

Bref, 30 noeuds max annoncé, on grée la trinquette, G.V. haute quand mêmepour garder des chevaux, qui finira a 1 ris,  

c'est pas très équilibré, mais je ne veux pas rouler partiellement mon beau genois en hydranet à coupe tri-radiale siouplait, ça le déformerai dixit la voilerie, alors c'est trinquette et pi c'est tout ! 

on part au prés le temps de sortir des cailloux et se déhaler un peu de la cote, puis on abat au travers, et on déboule vers Ouessant avec la ferme intention de visiter / en profiter :)

voici :

Aber Wrac'h / Ouessant.

Aber Wrac'h / Ouessant.

Nous mouillons en baie du Stiff, coté est de Ouessant, il est 21H quand nous debarquons, Mercure a définitivement cessé de faire l'imbécile.

Le port de pecheurs du Stiff, ou nous prendrons un coffre, sera un mouillage trés rouleur ce jour là, mal exposé que nous sommes.
Le port de pecheurs du Stiff, ou nous prendrons un coffre, sera un mouillage trés rouleur ce jour là, mal exposé que nous sommes.

Le port de pecheurs du Stiff, ou nous prendrons un coffre, sera un mouillage trés rouleur ce jour là, mal exposé que nous sommes.

Nous débarquons, mais rien, ni troquet, ni mobylette, et la promenade en camionnette semble compromise, reste les vélos qui sont a louer, et ça nous branche a mort, sauf qu'a cette heure, c'est fermé, on appelle le numéro de téléphone inscrit sur la pancarte, et là le gars, répond, nous donne le code du cadenas, nous dit de nous servir en vélo et de passer le voir demain, c'est pas super cool ça ?

LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal

nous irons donc a vélo, de l'autre coté de l’île, comme des gamins, on fait la course, Rémi déraille, son vélo le lui rend bien.

On l'attend.. en haut de la cote, en mécanicien affûte, il change les visses platinées de l'arbre a came du carburateur a injection ! et en un éclair et il repart

on arrive dans le patelin de l’île, rencontrons d'autres marins, les autres leur racontent comment moi, le capitaine, suis le seul a avoir gerbé, ça bougeait un peu, j'ai prit la barre a un moment, me suis fait tremper par quelques paquets d'eau inévitables par ce vent là, me suis retrouvé gelé, et là, ça a vite dégénèré, une petite pizza et au lit.

ils se foutent de moi, mais on on boit un peu et je les pardonne.

Nous dînons (fort bien) dans ce bar resto.

A la pause cloppe, Jean et moi sommes dehors, un gars bizarre, l'air un peu attardé le fixe...fixement, il dodeline, piaffe un peu, on s'attend a quelquechose, il annonce " trop bien ta coupe de cheveux"... puis se tait, un moment, nous laissant perplexes, puis annonce encore

" nan en fait elle est horriiiiiiiibileuuuuuu " . On éclate de rire, Jean lui rend la politesse de 3-4 vérités bien assennées mais avec le sourire. A part ça, le gars aligne pas 3 mots cohérents ... genre de rencontre pittoresque, encore plus tard, aprés l'addition, il nous poursuivra, a vélo lui aussi, expliquant qu'il veut venir se saouler avec nous. Nous lui expliquerons que pas question qu'il monte dans l'annexe, que nous on va se coucher, et là il décroche, ouf , on a bien cru qu'il allait falloir le noyer pour s'en débarrasser.

bon heu, je dois avouer que j'ai manqué de présence d'esprit, j'ai pas pensé a le prendre en photo, pourtant, il en vallait la peine, un look a a "françois l'embrouille" gras et baveux, inoffensif bine sur, mais il aurai bien mérité un petit cliché celui-là.

Sinon, en baie du Stiff, petit port de pecheur par excellence, il y avait 2-3 choses à voir ou dire

Ce dauphin, qui squatte là, comme un ami des hommes, a fait copain copain avec les pecheurs, et vient voir tous les bateaux, il fait un spectacle permanent et miraculeux Rencontre hors norme , encore.

entre temps j'ai fouillé un peu , il est connu, les gens l'ont appellé Randy, il est vu souvent entre ouessant et L'ile d'yeu, un peu partout.

il a ses petites manies, ses tocs ( pas humain vous avez dit ? ) ! notamment: il se met toujours sous une corde comme ici.

LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal

Dire : Qu'on s'est fait brasser cette nuit là, tout le monde a mal dormi, mouillage très rouleur. alors que la grande baie de l'autre coté de l'ile, "devait etre exposée" .... quand on y est arrivé en vélo, on ne voyait pas le moindre mouvement des quelques bateaux qui manifestement, eux, n'avaient pas a bort un mec dont le neveux prétend savoir qu'il vaut mieux rester au Stiff par ce temps là.

le lendemain matin , nous retournerons a vélo payer le loueur. il nous fera confiance pour rapporter les vélos de l'autre coté de l’Île et refermer le cadenas du parc à vélo. lui manifestement, il est cool, et son boulot le stresse pas ( idée de reconversion ? )

Résumons : Une ile pleine de charme, un dauphin plus cool que skipper, un cas social trop marrant, et location de vélo do it yourself, le bon resto, les beau paysages : Ouessant ... encore un étape lunaire .

LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal

Au matin, il est temps, le vent est bon, établit du nord nord-est, idéal pour un bon bord sous spi, encore, mais là en prime il y a de l'air, 20/25 noeuds, direction la porte de la bretagne sud: le Raz de Sein .

Depuis le départ, on a passé le premier jour sous genois/gv, et le bord AberWrac'h/Ouessant sous trinquette/gv, sinon, tout le reste a été parcouru sous spi, on s'est gavé, et quel moteur ce truc ! 

et bon, l'architecte, il a dit, ton bateau peut aller vite, même si tu l'as construit et équipé un peu trop lourd, il reste très puissant et raide à la toile, ton gréement est costaud, mets de la toile, ça va avancer, je te garanti que ton bateau va te surprendre.

et ce jour là, j'ai commencé a constater qu'en effet ... La plus belle Nav de toute ma vie de marin newbee .

on a marché entre 10 et 13 noeuds tout le temps, avec une pointe a 13.3 qu'on a pas filmé, il va falloir me croire sur parole, et cool encore, à peine gité, jamais bougé ou a la rue, on aurai bien pu ( et voulu) encaisser 5-10 noeuds de vent en plus pour voir jusqu'ou on irai , 14?15?16? plus ? mmmm faut peut-etre pas trop délirer non plus mais j'aimeria bien savoir, bon, a l'occaz ....

Mais là deja, c'était enorme, je n'étais jamais allé aussi "vite" sur un voilier

Relevé des vitesses sur OpenCpn, le courant étant nul a ce moment là, donc, c'est de la bonne :)

Relevé des vitesses sur OpenCpn, le courant étant nul a ce moment là, donc, c'est de la bonne :)

Voila, donc cette descente plein sur est passée trop vite, on arrive au Raz de Sein, et sa barre de cailloux, avec une porte de passage large 1.5 mile nautique, difficile de la rater, on peut l'emprunter par ce temps là :) tant pis pour la visite au pied du phare (Ar Men je crois) qu'on ne verra que de loin.

2-3 empannages plus tard, la porte est franchie, on est content, derrière la pointe de terre, le vent se calme un peu, on repasse travers/prés, on range le V8 et on sort la trinquette,Le bateau se calme aussi, les gros sourires a bord persistent.

LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal

on passe la nuit a Audierne, et le,demain matin, tôt, on part pour le mythique spot des glénans, ce soir là , apres les glenans, nous déposerons Remi a Concarneau, il doit rentrer .

LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal

on prend un coffre, c'est beau, il fait beau, il y a un super resto de fruit de mer, on y va, c'est bon, mais trés cher, passons. Balade, eaux turquoises, ilots, mouillage calme, c'est chouette les glenans

LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal

On en dit beaucoup sur la fameuse ecole de voile des glénans. aussi je ne resiste pas a vous raconter cette anecdote

Amarré le long d'un quai a Perros Guirec, l'an dernier, pendant les grandes vacances, un bateau des glénans est amarré juste derrière nous, je me renseigne " formation chef de bord"... whaou, Chef de bord, / les glénans, il doit y avoir du niveau, ok je vais observer comment il faut faire, ça me fera un court des glénans gratuit, je ne serai pas déçu:

Le moniteur désigne une "stagiaire" comme chef de bord pour une manœuvre départ/décollage du quai, un vent modéré poussant le bateau à quai. Manifestement, la nana n'y comprend rien aux manières de combiner gardes montantes/descendantes mises en retenue contre propulsion moteur pour faire pivoter le bateau sur place contre le vent, elle se plante sur les noeuds de taquets, le moniteur est géné, je me retiens de me pisser dessus.( je suis pas gentil ) c'est quand même "chef de bord" le stage. Ma bonne humeur s’évanouit bien vite lorsque je comprends qu'elle perd tout espoir et compte tenter un truc désespéré qui va immanquablement la conduire a emplafonner ma belle plage arrière, heureusement, le moniteur intervient avant que j'ai besoin de sortir mon fusil a pompe.

Finalement, il n'y aura pas de bobo, et surement pas de diplome de chef de bord pour celle-ci.

Depuis ça, quand quelqu'un m'annonce fièrement qu'il a "fait les glénans" je souris interieurement et je lui dis " ha bon ? mon pauvre, tu veux un coup de main ?"

.

Allez, on y va, il faut ramener Rémi a Concarneau, il doit pouvoir attrapper demain matin tôt un des rares trains qui roulent encore pour rentrer faire face à ses obligations trés louables: bosser sur son bateau :

LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal

Histoire que Rémi se gave jusqu'au bout, on va se permettre une rentrée sous voile dans le chenal et les cailloux, (voir les gros plans) tout les ordi et logiciel de nav aux GPS ultra précis sont sorti dans le cockpit, on navigue a "top chrono" les virements doivent se faire au top, pas 10 secondes plus tard, ça ferai crac ! On voit les cailloux a 20 metres des bouées.

Rémi et Jean enchainent les choqué/bordé/ecoute/contre-ecoute, ça rentre. Rémi s'amuse , nous aussi. c'est bien.

diner/dodo

Petit matin, Rémi quitte le bord, nous devons partir, amputé du meilleur d'entre nous , nous partons le coeur lourd ... nan ! j'déconne !

le vent est tombé, là je déconne pas.

on part sous voile, on essai de trouver un peu de vitesse, on tire 2-3 bords de merde sur chaque amure pour voir ce que ça donne, dans pas de vent, qui passe finalement a pétole, force 0, rafale a rien, molissant.

Risée gasoil imposée, on tire tout droit vers Belle-île / port du palais

LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal

ce sera l'occasion de bricoller un peu

- modifier les filières textile

- aligner les safrans

- filmer des dauphins comme suspendus en l'air

nous pécherons aussi un orphie, avec la ligne de traîne a 10 balles, pas avec la canne a pêche de compet' bien sur ...

LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal

il sera dévoré cuit en filets levés, c'est pas terrible l’orphie, c'est plein d’arêtes, par contre curiosité, elle sont bleues fluo/electrique, pourtant, on est bien loin de La Hague ... on comprend pas bien.

et donc, nous somme au palais, dont la forteresse quand même imposante fait monument monumentale

LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal

et voici venu la dernier étape, Belle-île / Estuaire de la Vilaine et Arzal.

LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal
LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal

On voulait dejeuner a Hoedic le midi, mais encore en panne de vent, on se traine, pas le temps., alors on emprunte directement la "passe des 2 soeurs", et prenons cap vers l'arrivée, le vent repasse a pétole,

on peche un maquereau ( avec quel matos a votre avis ? ben oui encore ... ) qui finira en délicieux sachimis

LA SAISON 2016  DEBUTE: convoyage Caen-Arzal

et voila, le jour est venu d'en finir avec ce super trip, cette mini aventure hors du temps, du monde, des gréves, de la loi El Konerie. Une parenthése hyper dépaysante

en plus il fait gris, on est au moteur, c'est la loose, un certain spleen s'empare de moi, a l'horizon, tandis qu'on s'enfonce dans la baie, la cote commence a nous encercler, impression de rentrer en cage.

Si ce n'est la perspective de retrouver ma petite famille, j'ai les boules de rentrer.

l'impression de toucher hô, du bout du doigt seulement, gardons toute chose a sa place, les sensations que peuvent ressentir les mecs qui en finissent avec allez .. un vendée globe par exemple . Nombreux expliquent que c'est flippant de retrouver le monde... bah ouais on imagine.

Alors , Dieu sans doute, entend notre souffrance et décide de faire quelque chose

d'un seul coup, on sort d'un plafond nuageux, et paf grand soleil, la masse d'air se met en mouvement, un petit vent de 12/14 nœuds nous pousse vers la sortie, certes, mais au soleil,

et au quart de tour, le spi qu'on croyait enfouit a tout jamais ressort de son sac et on finit en beauté :)

La chiante recherche du plan caméra idéal, " vue arriere - raz de l'eau avec ciel et bateau dans le cadre "

on affalera le spi au dernier moment bien sur, juste avant de se retrouver en fluvial ou nous n'aurons plus loisir de choisir notre allure pour ces jeux d'affalage de spi déventé derrière la GV, Placement du bateau siouXe assuré par Franck, barreur de haute précision pour l'occasion, Jean et moi brassons les 150m² de nylon.

on entre dans la vilaine, c'est très beau .

Coté tirant d'eau, les gens du coin, et du port, m'ont prévenu, gare au chenal, au courants, aux hauteurs d'eau, sur environ 10 km depuis le port, à marée basse, par fort coefficient de marée, il y a moins d'un mètre d'eau a divers endroit, et "il n'y aurai pas" des masses de marge quand on sort des clous. Bref, là comme on débarque complètement, pour la première entrée, on fait ça avec pas mal d'eau, sous haute surveillance électronique, prise très au sérieux comme toujours avec nous, la preuve en video :

et bien vite, on arrive a l’écluse d'entrée de la vilaine, en eau douce ( trés bien contre la corrosion )

ne pas emplafonner l'etai dans le pont svp ... y a des moments il faut ARRETER le bateau ici, pas dans 2 metres ...
ne pas emplafonner l'etai dans le pont svp ... y a des moments il faut ARRETER le bateau ici, pas dans 2 metres ...

ne pas emplafonner l'etai dans le pont svp ... y a des moments il faut ARRETER le bateau ici, pas dans 2 metres ...

20H, comme prévu sur l'horaire, l’écluse se met en marche.

20h15, nous prenons notre place au ponton, rangement, annexe, bar, apéro etc sont sur l'autre rive, rapide découverte de notre nouveau chez nous, Dîner a bord, dodo, vidage du bateau, nettoyage pont et intérieur, et hop, à nous la région parisienne ! les gréves, les innondations, un retour a a normale un peu violent.

 

bon, le convoyage était super, la plus belle nav de ma vie, il me fallait de l'aide, je l'ai eu de mon super équipage que je remercierai chaudement ainsi:

les dames d'abord

- Merci Alexandra pour ta grâce, ton esprit, tes beaux yeux et tes petits plats.

- Merci Jean d'avoir amené ton Alexandra, et tes réglages en permanente recherche

- Merci Franck et Rémi, pour vos amitié, sens marin, efficacité, et accessoirement, ne pas m'avoir jeté par dessus bord.

et voila comment on perd 4 amis en tenant un discours bien trop réducteur sur leur compte.

.

La saison ne fait que commencer, ça promet ! alors a bientôt.

.

Fin ( pour le moment )

Commenter cet article
A
Un peu de sud ça fait pas de mal, sympa les perfs!
Répondre
J
Super, tu me fais envie, moi dont le bateau n'avance pratiquement plus vu que je passe toute ma vie au boulot.... mais bon ça me motive. <br /> <br /> Sinon, si tu m'en avais parlé avant, je te l'aurais dit que le mouillage du Stiff est nul et que dès que le temps est beau il faut aller à Lampaul. Sinon, combien de temps restes tu à ARZAL que je pusse aller te voir?<br /> JF
Répondre
K
Hello Jeff, beh alors ? qu'est-ce que c'est que cette panne de priorité ? le bateau avant tout mec ! :)<br /> je reste au moins jusqu'a l'hiver prochain, et sans doute jusqu'a l'été 2017, avant grand départ , et ouais, ça approche :)<br /> Phil .
G
Belle balade... et putain... 13 Knots!!! Je vous ai loupé de peu, j'étais à St Vaast fin mai devant 12 huitres bien fraiches et un p'tit blanc sec ! Si jamais tu te perd cet été vers la Croatie, j'y serais aussi à jouer à cache cache dans les iles... Bonne route
Répondre
K
Yo gilles !on reste dans la golf cet été, mais par contre si toi tu t'y perds, signale toi !<br /> bise